Un Palestinien tué dans un raid israélien en Cisjordanie

Les forces israéliennes ont tué jeudi 12 janvier un Palestinien lors d’une opération en Cisjordanie occupée, selon le ministère palestinien de la Santé.

«Samir Aouni Harbi Aslan, 41 ans, a été tué après qu’une balle tirée par l’armée d’occupation israélienne a traversé sa poitrine», lors d’une incursion militaire dans le camp de réfugiés de Qalandia, au nord de Jérusalem, a indiqué le ministère dans un bref communiqué.

Septième Palestinien tué dans des violences

L’armée israélienne a indiqué de son côté avoir mené une opération dans ce camp, durant laquelle «des suspects ont jeté des pierres et des pavés depuis des toits en direction des soldats, mettant leur vie en danger».

«Les soldats ont riposté avec des moyens de dispersion antiémeutes et des balles réelles» et ont touché une personne, a ajouté l’armé dans un communiqué.

Samir Aouni Harbi Aslan est le septième Palestinien tué dans des violences avec des forces ou des civils israéliens en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967.

L’année 2022 a été la plus meurtrière en Cisjordanie depuis la fin de la Seconde Intifada, le soulèvement palestinien de 2000 à 2005, selon l’ONU.

Selon un décompte de l’AFP, le conflit israélo-palestinien a fait au moins 201 morts palestiniens (dont 150 en Cisjordanie) et a coûté la vie à au moins 26 Israéliens en 2022.

Depuis une vague d’attaques anti-israéliennes en mars et avril 2022, l’armée a multiplié les opérations dans les secteurs de Jénine et Naplouse, bastion des factions palestiniennes armées, dans le nord de la Cisjordanie.

Avec AFP

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout