L’Iran fait preuve de «transparence» dans ses activités nucléaires selon son président

Le président iranien Ebrahim Raïssi a affirmé mercredi 8 septembre que son pays faisait preuve de «transparence» dans ses activités nucléaires, au lendemain de la publication d’un rapport sévère de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), dénonçant le manque de coopération de Téhéran.

«La coopération sérieuse de la République islamique avec l’AIEA est un exemple clair de la volonté de l’Iran de faire preuve de transparence dans ses activités nucléaires», a-t-il dit lors d’un entretien téléphonique avec Charles Michel, président du Conseil européen.

«Naturellement, en cas d’approche non constructive de l’AIEA, il est déraisonnable d’attendre de l’Iran une réponse constructive. D’ailleurs, les actions non constructives perturbent naturellement le processus de négociation», a-t-il ajouté selon un communiqué de la présidence.

L’AIEA a dénoncé mardi le manque de coopération de l’Iran, qui porte gravement atteinte selon l’organisme à sa mission de surveillance du programme nucléaire de Téhéran, sur fond d’impasse des négociations pour sauver l’accord international de Vienne en 2015.

«Depuis février 2021, les activités de vérification et de surveillance ont été sérieusement entravées du fait de la décision de l’Iran» de restreindre les inspections, écrit l’Agence.

Le texte sera examiné lors d’un Conseil des gouverneurs la semaine prochaine, au moment où les pourparlers pour ressusciter le pacte de 2015 sont au point mort.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout