Le prince Andrew serait informé de la plainte qui le relie à l’affaire Jeffrey Epstein

Le prince Andrew a longuement couru les accusations lancées par Virgina Roberts, l’une des victimes de Jeffrey Epstein, à ce sujet. Cependant, il semble qu’il devra enfin affronter les autorités américaines.

Récemment, le prince Andrew a été surpris en train d’arriver à Balmoral pour rencontrer la reine Elizabeth. Des médias anglais tels que ‘The Sun’ ont souligné que le duc d’York évitait autant que possible d’être averti par les autorités, qui devaient le trouver dans des personnes pour remettre le document qui l’indiquait comme étant impliqué dans l’affaire Epstein.

Cependant, les avocats de Virgina Robert ont déclaré que le prince Andrew avait déjà été informé de la plainte à laquelle il était confronté devant les tribunaux de New York. Selon le ‘Daily Mail’, le 27 août à 9h30 à la résidence Royal Lodge, le prince Andrew a été informé des accusations de Virginia.

Apparemment, un agent travaillant pour le compte de Virginia Giuffre a remis les papiers aux policiers de la propriété, alors même qu’une première tentative avait été rejetée.

Selon certaines informations, le duc d’York a jusqu’au 17 septembre pour répondre aux demandes des autorités de New York. «S’il n’y en a pas, il y aura un procès par contumace pour satisfaire la demande», peut-on lire.

Le fils de la reine Elizabeth reste «caché» des médias à Balmoral avec sa famille et accompagné de son ex-femme, Sarah Ferguson. Jusqu’à présent, Buckingham Palace et les porte-parole officiels du prince restent silencieux et n’ont pas voulu commenter.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout