Dani Alves en prison : sa famille discrédite son avocate et la change pour une autre

La famille de Dani Alves est consternée par la situation du footballeur, qui a déjà passé sa deuxième nuit à la prison Brians 1 à Barcelone. Ney Alves, le frère du joueur, s’est entretenu avec le programme Fiesta et a déclaré vouloir changer d’avocat.

«Nous sommes impuissants face à cette situation. Je pense que l’avocat ne le fait pas bien», a-t-il déclaré depuis le Brésil en référence à Miraida Puente Wislon.

Le souhait de la famille, très
soucieuse de la situation du joueur, soutien économique de tout le clan, est que l’avocat Andrés Marhuenda Martínez, expert en droit pénal, lui rende visite en prison pour concevoir une stratégie de défense adéquate.

Il faut se rappeler que, jusqu’à présent, le Brésilien a donné trois versions sur ce qui s’est passé. D’abord, il a déclaré ne pas connaître la victime, puis il a choisi de dire qu’elles avaient coïncidé, comme l’ont montré les caméras locales, et, enfin, il a déclaré que des relations intimes avaient eu lieu, mais qu’elles avaient été consenties. En ce moment, le joueur aurait demandé à proposer une quatrième version.

Son ex-femme et représentante croit en son innocence

Avant d’épouser Joana Sanz, le joueur brésilien était marié à Dinora Santana, avec qui il a eu deux enfants, et qui est aussi son agent. Celui-ci, qui est à Barcelone et a appris l’incarcération du footballeur par son avocat actuel, croit en son innocence.

«Dani ne ferait jamais, jamais, jamais ça. Jamais», a déclaré Santana avec insistance. «Je vous dis que je le connais depuis vingt-deux ans et que je suis mariée avec lui depuis dix ans», a-t-elle ajouté.

Il a également dit que sa famille était dévastée. «Cela a été un choc pour moi et pour mes enfants, qui passent un très mauvais moment», a-t-il déclaré, faisant référence aux deux adolescents qu’ils ont en commun.

Concernant la partie du clan qui se trouve au Brésil, il a déclaré : «Dans la famille, ils sont nerveux et dépassés parce qu’ils veulent le voir, mais personne n’a accès à lui jusqu’à présent»

«Je sais que tu es triste, mais tu vas bien. Lui-même arrange tout avec ses avocats. Je suis ici pour faire tout ce qu’il faut pour l’aider», a-t-il ajouté. «J’ai encore peur. On dirait que c’est un cauchemar et que ça n’arrive pas» , a-t-il poursuivi.

Dinora Santana, qui est également l’administratrice totale de la fortune du footballeur, a expliqué que le joueur avait demandé à être téléphoné :

«Il a dit à son avocat de m’appeler pour résoudre les choses les plus urgentes, mais je n’ai pas eu accès à lui. Je n’ai pas pu aller le voir. L’avocat dit qu’elle est pénalisée par la loi et qu’elle ne peut rien dire. Il peut seulement me dire qu’il va bien», a-t-il expliqué en référence à la confidentialité que l’avocat doit avoir sur le processus.

«L’avocate dit qu’elle ne peut rien dire. Il m’a dit qu’il travaillait sur l’affaire. Et qu’il a besoin de travailler pour l’aider, qu’il ne peut pas s’occuper de tout le monde. Seule Miraida (son avocate) a pu le voir⟩, a-t-il déclaré.

Ses parents veulent venir en Espagne

De même, Fiesta a également pu parler avec un autre des frères du joueur, Junior Alves, qui était très affecté et ne pouvait s’arrêter de pleurer. «Je n’en peux plus. Les limites passent. Il est interdit de lui rendre visite. Je ne sais pas quoi faire d’autre», a-t-il déclaré.

Junior Alves s’envole actuellement pour l’Espagne et son intention est également d’emmener les parents du footballeur à Barcelone. «Nous donnerons notre vie s’il le faut pour le sortir de cet enfer», a-t-il déclaré.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout