Un arbitre avoue : «Le penalty de Ronaldo ? Ça fait peur. Je ne peux pas défendre l’indéfendable…»

L’ancien arbitre anglais assure qu’il ne signalerait pas la peine maximale qui a donné l’avantage au Portugal dans le duel face au Ghana.

Le penalty qui a ouvert la voie, jeudi après-midi, à la victoire du Portugal sur le Ghana, a suscité de nombreuses protestations de la part de l’équipe d’Afrique et du sélectionneur, Otto Addo.

A l’époque, l’Américain Ismail Elfath n’avait pas douté en signalant un penalty du Ghanéen Salisu sur Cristiano Ronaldo, que le Portugais allait confirmer sur un but.

Mais Mike Dean, un arbitre anglais qui a mis fin à sa carrière il y a quelques mois, considère que la peine maximale n’aurait pas dû être marquée, reprochant toujours au VAR de ne pas avoir renversé la décision.

«Le défenseur joue clairement le ballon. Ronaldo touche le dos du défenseur, tombe et entre en contact. Ce n’est pas la faute de l’arbitre. Il a décidé sur le terrain. Le VAR, à mon avis, aurait dû être impliqué et inviter l’arbitre à aller voir», a commencé par dire l’ancien arbitre, cité par le journal anglais Daily Mail.

«C’est effrayant, je dois dire. Je suis juste étonné. J’aime soutenir les arbitres tout le temps, mais vous ne pouvez pas soutenir des choses comme ça. Vous ne pouvez pas défendre l’indéfendable. Cela aurait dû être annulé.

«J’aurais dû Je suis allé à la télévision et j’ai regardé le déménagement. Il y a peut-être eu un problème technique dont nous ne sommes pas au courant. Je ne comprends pas pourquoi ce n’était pas VAR. C’est faux à 100%», a conclu Mike Dean.

Le Portugal, rappelons-le, a battu le Ghana par 3-2, au premier tour de la phase de poules du Mondial 2022. Cristiano Ronaldo, João Félix et Rafael Leão ont marqué les buts de l’équipe de coin.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout