Vladimir Poutine : le fondateur du groupe paramilitaire Wagner s’en prend à son l’administration

Evgueni Prigojine, qui est un proche du pensionnaire du Kremlin, a prétendu que le site américain YouTube propageait «40% de contenu politisé et dirigé contre la Russie.»

Le fondateur du groupe paramilitaire Wagner s’en est pris à l’administration de Vladimir Poutine suite à leur incapacité à bloquer YouTube en Russie.

Evgueni Prigojine, qui est un proche du pensionnaire du Kremlin, a prétendu que le site américain propageait «40% de contenu politisé et dirigé contre la Russie.» Il a écrit sur son compte Telegram : «YouTube est le fléau de l’information de notre époque.»

Prigojine a avancé deux arguments contre le bannissement du site de partage de vidéos : tout d’abord car il sert l’intérêt public mais aussi car il permet aux opposants de Poutine de s’exprimer.

Il a déclaré : «Nous avons un grand nombre de personnes sur la place Staraya, dans l’administration présidentielle, qui ne pensent qu’à une chose : si seulement la Russie perdait la guerre le plus vite possible, si seulement les Américains venaient nous réguler le plus vite possible.»

Il a ajouté : «Ceux qui s’opposent à la fermeture de YouTube sont, à mon avis, des gens qui sont des traîtres à leur peuple et à leur pays, des traîtres aux générations précédentes et futures de Russes.

Ils vivent à l’étranger, prennent des vacances à l’étranger, élèvent des enfants à l’étranger, proclament des valeurs élevées mais, néanmoins, soutiennent l’Occident de toutes les manières possibles et s’en nourrissent.»

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout