Venezuela : l’opposition remplace Guaido à la tête de son parlement

L’opposition vénézuélienne a officiellement mis fin à la «présidence» et au «gouvernement intérimaire» de Juan Guaido et a élu jeudi 5 janvier une nouvelle direction pour son Parlement.

Réuni virtuellement sur internet, le parlement parallèle – élu 2015 mais dont les membres défendent la continuité ne reconnaissant par les législatives de 2020 remportées par les alliés du président Nicolas Maduro – sera désormais présidé par Dinorah Figuera, qui vit en Espagne. Elle remplace donc Juan Guaido, ancien président de l’Assemblée. Deux autres députés «en exil» Marianela Fernandez et Auristela Vasquez, complètent la direction.

Le 30 décembre, trois des principaux partis d’opposition avaient approuvé la suppression du «gouvernement intérimaire» qu’ils avaient soutenu lors de sa création. Juan Guaido, qui s’était autoproclamé président par intérim en janvier 2019 n’a pas réussi à évincer le président Nicolas Maduro du pouvoir malgré un large soutien international. Et ce soutien s’était étiolé au fur et à mesure que l’expérience paraissait vaine.

«Erreur inconstitutionnelle»

Juan Guaido et ses alliés estiment eux que la fin de la présidence et du gouvernement par intérim sont «une erreur inconstitutionnelle», qui crée un «vide». «La dictature ne peut être celle qui assume ce vide», a déclaré jeudi Juan Guaido.

La fin de l’«intérim» intervient dans un contexte de profonde division de l’opposition alors que la présidentielle de 2024 se profile à l’horizon. Des primaires pour désigner un candidat unique doivent avoir lieu cette année. Juan Guaido pourrait être candidat, selon de nombreux observateurs.

Le parlement officiel, vainqueur des élections boycottées par l’opposition et non reconnues par la communauté internationale, dont c’était aussi la rentrée dans les bâtiments de l’Assemblée à Caracas, a réélu comme président Jorge Rodriguez.

«C’est l’heure de la victoire totale. Vous êtes les députés du Parlement vénézuélien», a lancé dans son discours d’intronisation Jorge Rodriguez, qui conduit également la délégation du pouvoir lors des négociations en cours avec l’opposition au Mexique pour tenter de sortir le Venezuela de la crise économique et politique qu’il traverse.

Avec AFP

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout