Portugal : arrestation d’un homme soupçonné d’avoir menacé de mort le président

La police portugaise a arrêté mardi 24 janvier un homme soupçonné d’avoir menacé de mort le président Marcelo Rebelo de Sousa en lui adressant un courrier contenant une balle d’arme à feu et lui réclamant un million d’euros.

L’arrestation du suspect est le résultat d’une «enquête approfondie» qui a permis d’identifier l’auteur présumé de menaces remontant au 26 octobre dernier, a indiqué la police judiciaire dans un communiqué.

En quête d’argent

Après la perquisition de son domicile, les autorités soupçonnent cet individu, qui a des antécédents judiciaires, de faits de coercition, tentative d’extorsion et possession illégale d’arme.

«Cette personne voulait vraisemblablement de l’argent. Ce n’était pas une menace politique», a réagi le président, en disant ne pas avoir pris cette affaire très au sérieux.

«Je n’ai pas vu la lettre» mais son auteur réclamait «un million d’euros», «une somme que de toute façon je n’avais pas», a-t-il dit aux médias en précisant que l’auteur du courrier y «communiquait un numéro de téléphone et un numéro de compte en banque».

Marcelo Rebelo de Sousa, 74 ans, est un ancien professeur de droit et commentateur politique qui, une fois devenu chef de l’État, en 2016, a continué d’aller au contact de ses compatriotes sans accorder beaucoup d’importance aux questions de sécurité ou de protocole.

Avec AFP

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout