Open d’Australie : Elena Rybakina qualifiée dans le dernier carré en surclassant Jelena Ostapenko

La Kazakhe Elena Rybakina, 25e mondiale et championne du dernier Wimbledon, s’est qualifiée mardi pour les demi-finales en dominant sans trembler la Lettonne Jelena Ostapenko (17e) 6-2, 6-4.

«Je suis très heureuse de parvenir pour la première fois en demi-finales ici. J’étais nerveuse au dernier jeu, mais pas autant qu’avant le match. Alors je suis très contente d’avoir maîtrisé mes émotions et d’avoir très bien joué», a commenté la joueuse de 23 ans.

Elle affrontera jeudi pour une place en finale l’Américaine Jessica Pegula (3e) ou la Bélarusse Victoria Azarenka (24e et double lauréate à Melbourne en 2012 et 2013).

Face à Ostapenko, championne à Roland-Garros en 2017, Rybakina a fait parler sa puissance. Elle a assommé son adversaire avec onze aces, dont un sur la balle de match, et 24 coups gagnants.

La grande Kazakhe (1,83m) a immédiatement pris le match en mains en faisant le break d’entrée pour mener 2-0. A 3-1 et 30/40, alors qu’elle avait une nouvelle balle de break, une averse s’est abattue sur Melbourne et le match a été interrompu quelques minutes, le temps de fermer le toit et d’essuyer le court. Au retour, elle a réussi le double break et confirmé sur sa mise en jeu pour se détacher 5-1.

A 3-1 et 30/40, alors qu’elle avait une nouvelle balle de break, une averse s’est abattue sur Melbourne et le match a été interrompu quelques minutes, le temps de fermer le toit et d’essuyer le court. Au retour, elle a réussi le double break et confirmé sur sa mise en jeu pour se détacher 5-1.

«On sait que ça peut arriver à Melbourne, alors il faut être prêt à tout. C’est la beauté du tennis, cette nécessité de s’adapter», a commenté Rybakina qui n’a donc pas été gênée par l’interruption ni la reprise sous le toit dans d’autres conditions de jeu.

Ostapenko a toutefois mieux débuté la seconde manche en prenant la mise en jeu de Rybakina. Mais cette dernière a aligné quatre jeux pour mener 4-2 et conservé l’avantage jusqu’à la fin.

Rybakina n’avait jamais dépassé le troisième tour en trois participations jusque-là au Majeur australien.

Avec AFP

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout