Nouvelle-Zélande : Chris Hipkins désigné comme prochain premier ministre

L’ex-responsable néo-zélandais de la lutte contre la pandémie de Covid-19 Chris Hipkins, 44 ans, a été désigné par les députés du Parti travailliste pour remplacer Jacinda Ardern au poste de premier ministre, a annoncé vendredi le parti dans un communiqué.

Chris Hipkins doit encore être formellement désigné dimanche par la direction de son parti avant de pouvoir devenir le 41e premier ministre de son pays, après la démission surprise de Jacinda Ardern jeudi.

Expérimenté

Le nouveau chef du gouvernement sera chargé de conduire son parti aux élections générales du mois d’octobre, pour lesquelles il ne part pas favori, selon les sondages.

L’action de Chris Hipkins a été saluée à la tête du ministère chargé d’élaborer la réponse à la pandémie, dans un pays qui a fermé ses frontières afin de limiter les risques d’infection, et ne les a rouvertes qu’en août dernier.

Considéré comme expérimenté avec plus de 14 ans passés au Parlement, il a admis l’année dernière que les gens en avaient assez des restrictions strictes en matière de pandémie, décrivant les fermetures de frontières comme «difficiles».

Ministre de l’Intérieur depuis le mois de juin, il avait auparavant détenu les portefeuilles de l’Éducation et des Services publics. Jacinda Ardern, 42 ans, a démissionné jeudi, assurant n’avoir «plus assez d’énergie» pour continuer à gouverner après cinq ans et demi au pouvoir.

Durant son mandat, elle a été confrontée à la pandémie de Covid-19, à une éruption volcanique meurtrière et au pire attentat jamais perpétré dans le pays, le meurtre de 51 fidèles musulmans dans deux mosquées de Christchurch par un suprémaciste blanc en 2019.

Avec AFP

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout