L’Union européenne envoie une mission civile à la frontière arménienne

L’Union européenne a établi lundi une mission civile pour aider à surveiller la frontière instable entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, deux ex-républiques soviétiques rivales du Caucase.

«Nous établissons aujourd’hui une mission civile de l’UE en Arménie, l’EUMA, afin de contribuer à la stabilité, instaurer la confiance et garantir un environnement propice aux efforts de normalisation entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan», a annoncé le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

«Cette mission marque le début d’une nouvelle phase de notre engagement dans le Caucase du Sud, en faveur d’une paix durable», a-t-il ajouté à l’issue d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE à Bruxelles.

À lire aussi«L’Arménie invisible»

Cette mission a été demandée par l’Arménie et va poursuivre le travail d’une mission de 40 personnes qui a été déployée pendant deux mois à la fin de l’année dernière.

La nouvelle mission, dont le mandat est de deux ans, effectuera «des patrouilles de routine et rendra compte de la situation», selon un communiqué de l’UE.

Cette initiative intervient alors que Moscou, concentré sur sa guerre en Ukraine, perd de son influence après des décennies de domination sur son voisinage. L’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont affrontés au début des années 1990 pour le contrôle du Haut-Karabakh.

Le conflit a fait 30.000 morts et s’est conclu par une victoire arménienne. Bakou a pris sa revanche lors d’une deuxième guerre, en 2020, qui a coûté la vie à 6500 personnes, en reprenant des pans entiers du territoire.

Des forces de maintien de la paix russes ont été déployées sur place après le conflit de 2021. Mais l’Arménie a accusé les soldats russes de ne pas avoir empêché l’embrasement des combats ni arrêté les Azerbaïdjanais qui bloquent sa seule route terrestre vers le Haut-Karabakh.

Avec AFP

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout