La Maison-Blanche annonce que les États-Unis et l’Allemagne vont livrer des blindés légers à l’Ukraine

La Maison-Blanche a annoncé jeudi 5 janvier que les États-Unis et l’Allemagne envisageaient de livrer à l’Ukraine des blindés d’infanterie, de type Bradley côté américain et de modèle Marder côté allemand.

Cette annonce fait suite à une conversation téléphonique entre le président américain Joe Biden et le chancelier allemand Olaf Scholz, qui ont exprimé leur «détermination commune» à soutenir l’Ukraine, selon un communiqué de l’exécutif américain.

Batterie Patriot pour l’Allemagne

L’Allemagne, sous pression internationale pour muscler son assistance militaire à l’Ukraine, s’est aussi engagée à fournir une batterie de défense antiaérienne Patriot, comme l’ont déjà fait de leur côté les Etats-Unis.

Ces annonces font suite à une conversation téléphonique entre le président américain Joe Biden et le chancelier allemand Olaf Scholz, qui ont exprimé leur «détermination commune» à soutenir l’Ukraine, selon ce communiqué.

La France avait de son côté promis mercredi à l’Ukraine de lui livrer des chars de combat légers AMX-10 RC, ce qui avait encore fait monter la pression pesant sur le chancelier allemand, régulièrement accusé de traîner des pieds quand il s’agit de soutenir militairement l’Ukraine. Selon le magazine Der Spiegel, le nombre de blindés Marder fournis se situera entre 20 et 40.

Les alliés européens de l’Ukraine ont déjà livré des chars de conception soviétique, mais jamais encore de chars de fabrication occidentale, malgré les demandes répétées de Kiev. En service depuis les années 1970, les Marder sont des blindés légers destinés au transport de troupes. Leur armement principal est un canon de 20 mm.

Les Bradley sont des engins plus ou moins de la même famille, en service depuis le début des années 1980. Dans le modèle M2, ils sont équipés d’un canon de 25 mm ainsi que d’un lanceur de missile anti-char, et peuvent transporter, en plus de l’équipage, six combattants. L’Ukraine réclame par ailleurs également des chars d’assaut en bonne et due forme, plus puissamment armés, par exemple des chars allemands de type Leopard 2.

Avec AFP

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout