Football : les raisons d’une rupture avec Cristiano Ronaldo

L’arrivée surprise de Cristiano Ronaldo en Arabie saoudite a été accompagnée par la fin de la longue histoire entre le Portugais et son mentor de toujours, Jorge Mendes.

Dans son nouvel épisode, Golazo, le podcast de Sports.fr, revient sur l’incroyable arrivée de Cristiano Ronaldo en Arabie saoudite, en vous donnant 7 informations inexactes concernant la signature de «CR7» à Al-Nassr, le deuxième club du royaume (derrière Al-Hilal). Un pactole de 200 millions d’euros par an est promis au quintuple Ballon d’Or, bientôt 38 ans, mais son salaire annuel est exactement de 70 millions.

Tout a basculé pendant le Mondial

Ce n’est pas Jorge Mendes qui a négocié ce deal de deux ans et demi qui fait de Ronaldo le joueur le mieux payé de l’histoire. Jorge Mendes gère la carrière du Madérois depuis le centre de formation du Sporting. Il a contribué à la réussite de l’idole portugaise et lui a façonné une fortune estimée à plus d’un milliard d’euros. Un demi-milliard d’euros figure donc dans les «opérations à venir».

Le divorce entre les deux hommes a été acté après l’interview choc de Ronaldo avec le présentateur Piers Morgan, mi-novembre. L’entretien a été organisé par le joueur lui-même, avant la Coupe du monde 2022 au Qatar, et a signé la fin de la seconde aventure à Manchester United. Le joueur a été libéré officiellement le 22 novembre dernier.

«Ricky» et un proche de MBS

Jorge Mendes furieux, Cristiano Ronaldo a alors définitivement écarté son mentor de toujours. Les deux hommes s’étaient déjà éloignés l’été dernier. L’ancien buteur du Real Madrid souhaitait absolument quitter les Red Devils, mais l’agent a eu bien du mal à trouver preneur. C’est Ricardo Regufe, manager personnel de «CR7» depuis 2018, qui a repris les choses en main, comme l’a récemment indiqué The Athletic.

«Ricky» a ainsi négocié le départ de Ronaldo pour la péninsule arabique. Comme le précise le média anglo-américain, le clan Ronaldo a notamment rencontré le patron du Saudi Media Group. Ce groupe audiovisuel gère les droits TV du championnat et, surtout, son PDG serait proche du prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane…

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout