FFF : Didier Deschamps sort du silence après la mise en retrait de Noël Le Graët

Après l’annonce de la mise en retrait de Noël Le Graët à la tête de la Fédération Française de Football, Didier Deschamps a pris la parole pour la première fois dans cette affaire. Le sélectionneur des Bleus a reconnu que les propos du président de la FFF étaient inappropriés et est revenu sur sa relation avec Zinedine Zidane.

Alors que le Comité exécutif de la Fédération Française de Football s’est prononcé en faveur de la mise en retrait de Noël Le Graët de la présidence de la FFF, du moins jusqu’à la publication du rapport d’audit qui devrait intervenir dans les prochaines semaines, c’est le vice-président de l’instance dirigeante, Philippe Diallo, qui assura l’intérim jusque-là.

Dans la foulée de cette annonce très attendue par la plupart des observateurs, les réactions ont été très nombreuses. Selon les premiers mots de Jean-Michel Aulas à la sortie du Comex notamment, Noël Le Graët serait «très malheureux».

La réaction la plus attendu était sans aucun doute, celle de Didier Deschamps, récemment prolongé par le président sortant de la FFF. D’autant plus que la prolongation du sélectionneur des Bleus, décidée unilatéralement par Noël Le Graët avec l’homme fort des Bleus, était à l’ordre du jours lors du Comité exécutif réuni d’urgence pour l’occasion.

«Avant que l’on me pose des questions. Je préfère dire quelques mots sur les déclarations de mon président. Ses propos comme il l’a reconnu et admis ont été inappropriés. Je trouve que c’est une très bonne chose qu’il ait présenté ses excuses à Zizou (Zinedine Zidane, ndrl).

La situation sportive fait que cela a amené à une rivalité sportive entre nous deux. Voire pour certains une opposition. J’aurais toujours beaucoup de respect pour lui par rapport à ce que l’on a vécu et partagé ensemble. Déjà dans notre première vie comme joueur et par rapport à ce qu’il est ce qu’il représente dans le football et le sport français.», a déclaré le technicien de 54 ans.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout