Égypte : grève des avocats pour dénoncer l’emprisonnement de six confrères

L’ordre des avocats égyptiens a annoncé jeudi 19 janvier une grève «illimitée» pour dénoncer l’emprisonnement de six confrères pour une rixe avec des greffiers au début du mois.

«Nous suspendons immédiatement l’ensemble de nos activités, nous cesserons de nous présenter devant les tribunaux et de participer aux enquêtes du ministère public à partir du 19 janvier et pour une durée illimitée», ont annoncé les avocats sur le site de leur syndicat.

Un procès «précipité»

Mercredi 18 janvier, le tribunal correctionnel de Marsa Matrouh (nord-ouest) a condamné six avocats à deux ans de prison à la suite d’une rixe les ayant opposé le 5 janvier à trois greffiers du tribunal de la ville côtière, selon le quotidien d’État Al-Ahram.

Les avocats égyptiens estiment qu’il y a «eu une intention claire de garder leurs confrères en détention préventive sans justification réelle» et dénoncent une «précipitation pour leur faire procès sans prendre le temps de mener une réelle enquête», selon le communiqué de leur syndicat. Les avocats des six condamnés ont fait appel de la décision et le tribunal devrait examiner leur requête dimanche.

Manifestations exceptionnelles en décembre

En décembre, des milliers d’avocats égyptiens ont manifesté devant le siège de leur syndicat dans le centre du Caire, fait exceptionnel dans un pays où les manifestations publiques sont interdites, pour protester contre un nouveau système de facturation électronique introduit par le ministère des Finances.

Avec AFP

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout