Burkina : au moins 18 civils tués dans deux attaques de djihadistes présumés

Au moins 18 civils, dont seize supplétifs de l’armée, ont été tués jeudi 19 janvier lors de deux attaques de djihadistes présumés dans le nord et le nord-ouest du Burkina Faso, a appris l’AFP ce vendredi de sources sécuritaires.

Volontaires pour la défense de la patrie

La première attaque a visé des volontaires pour la défense de la patrie (VDP) à Rakoegtenga (nord), faisant sept morts dont 6 supplétifs, et la deuxième a eu lieu dans la province du Nayala (nord-ouest) avec l’embuscade d’un convoi «escorté par des VDP et des militaires», tuant un civil et une dizaine de volontaires, selon un responsable local des VDP.

Les deux attaques ont été confirmées par des sources sécuritaires.

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout