Biden affirme qu’il ignore le contenu des documents secrets retrouvés dans son ancien bureau

Le président des États-Unis Joe Biden a déclaré qu’il ignorait le contenu des documents confidentiels datant de sa vice-présidence sous Barack Obama (2009-2017) retrouvés dans l’un des bureaux qu’il a parfois utilisé comme lieu de travail.

«On m’a prévenu de la découverte et j’ai été surpris d’apprendre que des documents en rapport avec le gouvernement avaient été apportés dans ce bureau. Mais je ne sais pas ce qu’il y a dans les documents», a déclaré le président américain mardi 10 janvier à la presse à l’issue d’un sommet avec le président mexicain et le premier ministre du Canada à Mexico.

Ses avocats «coopéreront pleinement» lors de l’examen de ces documents, a-t-il assuré. Les documents ont été retrouvés «quand mes avocats ont nettoyé mon bureau à l’université de Pennsylvanie», a détaillé Joe Biden.

Dès que les avocats ont constaté que certains étaient confidentiels, «ils ont fait ce qu’ils avaient à faire, ils ont appelé les archives» pour les leur remettre, selon le président.

Un «petit nombre de documents classés confidentiels»

Ce «petit nombre de documents classés confidentiels» a été retrouvé dans un «placard fermé à clé» au Penn Biden Center, un cercle de réflexion lié à l’université de Pennsylvanie, avait précisé lundi le conseiller juridique du président, Richard Sauber.

«Les documents n’avaient pas fait l’objet d’une quelconque requête ou demande antérieure» et, depuis leur remise aux Archives, les avocats de Joe Biden ont continué de coopérer afin de «s’assurer que les Archives soient bien en possession de toute archive de l’administration Obama-Biden», a-t-il ajouté.

Le FBI avait mené en août une spectaculaire perquisition de la résidence de Donald Trump en Floride afin de recouvrer des milliers de documents, y compris une centaine classés secret-défense, emportés par l’ex-président après son départ de la Maison Blanche et qu’il avait jusque-là refusé de restituer aux Archives.

Selon des informations de presse, ces documents confidentiels saisis à son club de Mar-a-Lago contenaient notamment des informations sensibles sur la Chine et l’Iran, ainsi que des secrets nucléaires.

«Quand est-ce que le FBI va perquisitionner les nombreuses résidences de Joe Biden, voire même la Maison Blanche?», a réagi Donald Trump dans un communiqué.

Avec AFP

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout