Aux États-Unis, un ex-candidat républicain arrêté dans une affaire de fusillades

Un ex-candidat républicain aux législatives de l’État du Nouveau-Mexique, aux États-Unis, accusé d’avoir payé des hommes pour qu’ils tirent sur les maisons de quatre démocrates, a été arrêté lundi 15 janvier, selon la police.

Solomon Peña, qui n’a pas réussi à remporter de siège lors de l’élection, est accusé d’avoir organisé ces fusillades contre les maisons de deux commissaires de comté et deux législateurs d’État.

Il «est accusé d’avoir conspiré» et «d’avoir payé quatre autres hommes pour tirer sur les maisons de quatre politiciens démocrates», a tweeté le chef de la police d’Albuquerque, Harold Medina.

Plus de peur que de mal

Selon le média CBS News, Solomon Peña était retenu en garde à vue par la police après avoir été appréhendé par le SWAT dans sa maison du sud-ouest de la ville.

Les tirs, qui se sont déroulés entre le 4 décembre et le 3 janvier, a détaillé la police, n’ont fait aucun blessé. Le 3 janvier, des balles ont touché la maison de la sénatrice Linda Lopez, dont trois ont traversé la fenêtre de la chambre de sa fille de 10 ans.

Soupçon de fraude

Selon NBC News, Gilbert Gallegos, un porte-parole de la police, a dit que Solomon Peña pensait avoir perdu l’élection tenue en novembre à cause d’une fraude.

La police d’Albuquerque a dit s’attendre à ce que des charges soient retenues contre les autres hommes soupçonnés d’avoir été payés pour conduire les fusillades.

Avec AFP

Votre adresse email ne sera pas publiée.

On voit tout